3. SNSP SPIS - 1er mars 2018 - Lettre ouverte au président de Région Normandie / Télédéclaration pratiques amateurs /Contrats aidés / Feuille de route Egalité 2018-2022 / Rappel AG SNSP / Revue de presse / Appel à projet / Offres d’emploi

Lettre ouverte au Président de Région Normandie pour l’Art et la Culture

Pétition adressée à Hervé Morin

Monsieur le Président,

Les artistes, les structures culturelles, les syndicats professionnels et les fédérations de Normandie se sont réunis ce mardi 6 février afin d’exprimer leurs inquiétudes concernant la politique culturelle régionale.

Les espoirs suscités par votre projet de politique culturelle porté par Catherine Morin-Desailly Présidente de la Commission Culture et par Emmanuelle Dormoy Vice-Présidente en charge de la Culture laisse place à la désillusion du secteur professionnel.

Le 3 Mai 2017, au Cirque-Théâtre d’Elbeuf, vous avez déclaré : « nous souhaitons favoriser l’accès de tous à la culture. Elle ne doit pas être réservée exclusivement aux habitants des grandes métropoles. Il faut équilibrer l’offre si l’on ne veut pas d’une Normandie à deux vitesses. »

La Région a, l’année dernière, renforcé son soutien à certaines structures culturelles implantées sur la métropole accentuant ainsi le déséquilibre territorial.

De plus, elle a imposé à certaines structures culturelles sans concertation préalable des fusions et des relocalisations qui ont renforcé ce phénomène de concentration.

Ces mesures ne nous semblent pas refléter la politique annoncée et nous font craindre un désengagement auprès d’acteurs locaux : événements culturels, festivals, lieux intermédiaires ou collectifs…

Par ailleurs, des dysfonctionnements internes à la Région ont fortement perturbé la relation des professionnels avec leurs interlocuteurs.
En effet, après avoir fonctionné en sous-effectif, la direction de la culture semble connaitre de profonds bouleversements. Ces décisions sont des choix personnels mais leur calendrier exprime la désillusion profonde des fonctionnaires concernés qui avaient démontré leurs compétences et leur engagement à servir l’intérêt public.

De plus, ce départ de tous les chefs de services alimente les rumeurs concernant la déstructuration du service culturel, le renoncement de la Région à son rôle de leader dans l’organisation et le suivi des structures culturelles et des compagnies indépendantes.

L’absence du nouveau directeur au sein des instances de suivi de nos structures ou à l’occasion de nos manifestations, contribue à instaurer un climat anxiogène.

Dans un souci d’équité des territoires et de garanties des droits culturels aux citoyens, les professionnels de la Région demandent :

Pendant longtemps, la Région a été un partenaire privilégié en matière de création et de démocratisation culturelle en lien avec le secteur professionnel. À l’heure de l’acte 2 de la décentralisation, vous avez la responsabilité historique de mettre en oeuvre l’aménagement culturel du territoire de façon équilibrée, volontariste et d’inscrire les droits culturels au coeur de votre politique.

Convaincus que vous pouvez porter un engagement fort envers l’Art et la Culture et à celles et ceux qui la construisent, faisant ainsi rayonner l’ensemble du territoire, les acteurs culturels attendent impatiemment des réponses et des actes.

Pétition adressée à Hervé Morin
[ télécharger l'article au format PDF]

Pratiques amateurs : télédéclaration

Suite à la publication de l’arrêté du 25 janvier 2018 (notre article ici) un espace dédié a été ouvert sur le portail des démarches en ligne du ministère de la culture pour vous permettre de déclarer vos représentations, programmées dans un but lucratif, avec participation d’artistes amateurs.

Il est à noter que le dispositif sera appliqué avec une certaine souplesse pour les spectacles programmés avant fin avril 2018.

[ télécharger l'article au format PDF]

Un rapport sénatorial préconise une alternative à la baisse des contrats aidés

La commission de la Culture, de l’Education et de la Communication du Sénat a adopté à l’unanimité un rapport d’information en date du 21 février 2018 de la Mission d’information sur les conséquences de la baisse des contrats aidés dans le secteur associatif.

Ce rapport présenté par les sénateurs Alain DUFAUT (Groupe Les Républicains) et Jacques-Bernard MAGNER (Groupe socialiste et républicain) dresse un bilan contrasté du dispositif des contrats aidés.
Le rapport relève que les petites associations sont particulièrement touchées par cette baisse des contrats aidés. Dans le but de redonner des perspectives à des publics éloignés de l’emploi et d’enrayer les menaces pesant sur l’existence de nombreuses petites structures, le rapport formule 14 recommandations pour offrir une alternative crédible au secteur associatif.

Certaines de ces recommandations concernent directement des acteurs du spectacle vivant :

[ télécharger l'article au format PDF]

Feuille de route Egalité 2018-2022

Une feuille de route du Ministère de la culture a été soumise pour avis au comité ministériel pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la culture et la communication du 7 février 2018.

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre 2017, le Président de la République avait solennellement consacré l’égalité entre les femmes et les hommes comme une grande cause nationale en annonçant plusieurs mesures en vue de renforcer la prévention par l’éducation et la diffusion d’une culture de l’égalité.

Dans cette optique, le gouvernement avait lancé un Tour de France de l’égalité entre les femmes et les hommes d’octobre 2017 à mars 2018.

Ce n’est toutefois que le 8 mars 2018 que seront annoncées les grands axes de la politique devant concourir à faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes sur les quatre prochaines années du quinquennat. Le Ministère de la Culture entend s’emparer de cette thématique en s’appuyant sur le label égalité de l’AFNOR qu’il a été le premier à obtenir en octobre 2017.

En externe, il souhaite aujourd’hui renforcer la prise en compte de l’égalité dans la conduite des politiques culturelles auxquelles il participe en proposant un accompagnement de toutes les institutions culturelles qui souhaiteraient bénéficier de son expérience dans le cadre de leur démarche de labellisation.

En interne, le Ministère entend s’appuyer sur le protocole d’accord sur l’égalité professionnelle en cours de négociation avec les organisations syndicales pour structurer son action en faveur de l’égalité dans la fonction publique.

Il ressort de cette feuille de route trois grandes priorités interministérielles :

Ces priorités doivent être atteintes par l’intermédiaire de sept grands axes d’amélioration de l’égalité dans les politiques culturelles fixés par le Ministère de la culture :

> La lutte contre les stéréotypes auprès des plus jeunes  ;

Cet axe doit entraîner une réflexion autour de la place des femmes dans l’éducation artistique et culturelle et de manière plus large dans l’enseignement général pour réduire les stéréotypes dans la formation artistique des jeunes enfants. Les référentiels des diplômes pour accéder à des postes d’enseignement en conservatoire ou de direction de ces établissements seront également impactés.

> Le développement de la visibilité des femmes dans le patrimoine et dans l’histoire ;

Cet axe doit aboutir à une valorisation des actions menées par les Archives nationales en faveur de la mémoire des femmes notamment par le biais d’évènements à l’attention des jeunes publics. Outre ses recommandations adressées aux directeurs et directrices des affaires culturelles pour leur demander de veiller à la part des femmes dans les commissariats d’expositions et dans les choix de programmation des artistes exposés, le Ministère entend assurer une veille et un accompagnement de l’ensemble des initiatives des établissements patrimoniaux nationaux et territoriaux.

> La volonté d’une progression de la part des femmes à la tête et dans la programmation des institutions de la création artistique ;

Le but de cet axe est de parvenir à enrayer la part toujours très largement minoritaire des femmes aux postes de direction des institutions de la création à l’aide d’indicateurs permettant un suivi précis de la place des femmes dans la programmation de ces établissements. Ce suivi s’effectuera dans le cadre fixé par la circulaire du 8 mars 2017 relative à la mise en œuvre du premier Plan interministériel à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dont les outils ont été mis à disposition par le ministère.

> La mobilisation sur l’égalité des établissements de l’enseignement supérieur artistique et culturel ;

Une dynamique a été lancée par l’envoi le 3 novembre dernier d’une lettre aux directeurs et directrices de l’ensemble des écoles supérieures en vue de l’élaboration de chartes éthiques avec l’ensemble des interlocuteurs de l’enseignement supérieur. Il s’agit notamment de renforcer la présence d’œuvres et d’auteures féminins dans les corpus et répertoires étudiés. Les chartes traiteront de la prévention de toute forme de violence à l’égard des femmes et sensibiliseront les jeunes femmes sur la gestion de leur carrière.

> La lutte contre les stéréotypes dans les médias et la publicité ;

Cet axe doit permettre de renforcer la prise en compte de l’égalité dans le secteur des médias et de la publicité en lien avec le secrétariat d’Etat aux droits des femmes et avec le CSA. Le but est de lutter contre les stéréotypes de genre en vue de renforcer la prise en compte de l’égalité dans les entreprises de communication audiovisuelle.

> L’amélioration de la place des femmes dans la production cinématographique et audiovisuelle
 ;

Cet axe vise à la poursuite et l’amplification du travail mené par le Centre national du cinéma et de l’image animée pour produire des données.

> Créer des conditions favorables à l’accès de toutes les femmes aux pratiques culturelles ;

Il s’agit d’enrayer les difficultés d’accès aux pratiques culturelles de certaines femmes défavorisées et/ou isolées par l’inscription d’objectifs dans les cahiers des charges des appels à projets mis en place par les Directions Régionales des Affaires Culturelles.

Le SNSP vous tiendra naturellement informé de la suite des travaux.

[ télécharger l'article au format PDF]

Rappel : Assemblée générale du SNSP 26 mars 2018

Pour rappel, merci de procéder dès que possible - et au plus tard le 16 mars prochain - à votre inscription à l’Assemblée Générale du SNSP qui se tiendra le lundi 26 mars de 9H45 à 16H30 (accueil café dès 9H15), à l’Hôtel de Massa (Paris 14ième).

L’inscription - ou la communication du pouvoir en cas d’indisponibilité - se fait exclusivement via le le lien internet suivant : Formulaire d’inscription

La convocation à cette Assemblée Générale a été envoyée par mail aux directeurs/rices des structures adhérentes le 13 février dernier (rappel envoyé le 26 février).

[ télécharger l'article au format PDF]

Revue de presse

Ci-dessous, une sélection de l’écho médiatique du SNSP :

Pour les échos médiatiques plus anciens, consultez l’article Revue de presse du SNSP de notre site internet.

[ télécharger l'article au format PDF]

L’association des Centres Culturels de Rencontres (ACCR) lance un Appel à projets - Programmme de résidences NORA 2018

Avec le soutien du Ministère de la Culture, l’Association des Centres Culturels de Rencontre (ACCR) coordonne le programme de résidence « Nora ».
Ce programme s’adresse à des artistes, chercheurs, professionnels de la culture, réfugiés des pays en conflit ouvert et arrivés récemment en exil en France. Il a pour objectif de leur permettre de développer des projets au sein des Centres culturels de rencontre français, et avec le soutien des équipes des CCR et de leurs partenaires, d’appréhender les réseaux culturels, artistiques, intellectuels français et d’y tisser des liens sur le long terme.

Initié en 2016, le programme Nora a permis durant plusieurs mois l’accueil de 11 artistes dans des CCR, et leur mise en relation avec des structures professionnelles dans le domaine de la littérature, du théâtre et des arts visuels ; certains vont publier leur premier ouvrage, d’autres ont pu continuer à créer, faire des expositions etc.

L’Appel à projets 2018 est ouvert :

L’appel s’adresse à des artistes, chercheurs, professionnels de la culture réfugiés du Proche et Moyen Orient, et d’Afrique arrivés récemment en exil en France, venant surtout de Syrie, Irak, Libye, Yémen, Soudan du Sud et Érythrée.

– par courrier : ACCR, Hôtel de Massa, 38 rue du Faubourg Saint Jacques, 75014 Paris, France

– par e-mail :i.martorell accr-europe.org en mentionnant « Nora 2018 » dans l’objet du mail.

Les demandes doivent comprendre :

N’hésitez pas à contacter l’ACCR si vous avez des difficultés à fournir certaines des pièces mentionnées ci-dessus.

Le curriculum vitae, projet, lettres de motivations et recommandation peuvent être envoyés en version écrite à la main, si l’écriture est lisible.

Les candidats sélectionnés se voient attribuer une bourse d’entretien de 1000 € par mois et les frais de voyage leurs sont remboursés à hauteur d’une somme établie en fonction des trajets effectués. Ils sont logés et nourris à titre gracieux dans le CCR qu’ils ont choisi. Ils bénéficient aussi, chaque fois que cela est possible, d’une mise à disposition de moyens techniques pour la réalisation de leur projet de résidence. Les bourses de résidence sont normalement octroyées pour une durée de 1 à 6 mois.

Calendrier prévisionnel :

Pour toute demande d’informations complémentaires, merci d’adresser votre demande par e-mail à l’adresse suivante : i.martorell accr-europe.org ou nous appeler au 01 53 34 97 00.

Télécharger l’appel à projets ici

[ télécharger l'article au format PDF]

Offres d’emploi - Direction du Théâtre de la Madeleine, Troyes

Pour rappel, retrouvez les offres d’emploi de notre site internet ici.

En ligne actuellement, plusieurs offres dont l’ annonce pour le recrutement :

> du Directeur (rice) - Théâtre de la Madeleine (scène conventionnée), Troyes

Vos annonces peuvent être déposées par vos soins (publications définitives par le SNSP) via ce formulaire spécifique.

[ télécharger l'article au format PDF]